Bye bye Durango

Un tour en train de Durango à Silverton, ancienne ville minière, laissera un souvenir certain. 70 kilomètres les séparent mais il faut 3h30 dans ce vapeur d’une autre époque ! Le tout est à multiplier par deux et on ajoutera 2h pour se restaurer. Les paysages sont fantastiques, parfois surplombant, parfois au niveau de la rivière Aminas. Et si on lève la tête on peut apercevoir de nouveau quelques sommets de plus de 14000 pieds (soit plus 4200m) parmi les 55 que possède le Colorado.
Nous avons repris la route vers Grand Junction en traversant encore des paysages fabuleux, montagneux, verdoyants, sinueux, investis de vieilles mines abandonnées, changeants très souvent. Puis une grande plaine d’altitude très désertique et caillouteuse, un peu plus chaude mais pas encore la canicule, s’offre à notre vue avant d’atteindre le golf de Redlands Mesa très spectaculaire au milieu des rochers.
Des photos éloquentes sont à regarder.



4 réflexions sur « Bye bye Durango »

  1. Après une semaine hyper chargée (vous devinez pourquoi) nous venons de découvrir enfin votre voyage, qui, comme d’hab se passe à merveille ;))
    Depuis hier nous avons une canicule.
    Nous vous embrassons très fort
    Arlette and co

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.