Au pays des canyons

Moab : c’est ici que tout commence ou que tout finit ; cela dépend du sens du voyage. En tout cas les photos ne rendront jamais l’extraordinaire décor modelé par des millions d’années d’érosion. En quittant Grand Junction, on entre vite dans un paysage lunaire aux portes de l’Utah et l’arrivée à Moab, au pied de ces blocs de roche rouge, donne vite le ton du « pays des canyons ». Le fleuve Colorado est ici bien chargé d’une eau rougeâtre mais reste navigable sans danger. Demain nous irons « redécouvrir » quelques coins incontournables mais d’abord un peu de golf très très tôt, chaleur oblige (juste autour de 35/38 degrés).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.